Tasti di scelta rapida del sito: Menu principale | Corpo della pagina

Le portrait d’Élisa par Marie–Guillelmine Benoist à Lucques

Marie–Guillemine Benoist, Portrait d’Élisa Bonaparte. Lucques, Musée National du Palais Mansi
Marie–Guillemine Benoist, Portrait d’Élisa Bonaparte. Lucques, Musée National du Palais Mansi

Attribué pendant longtemps à de différents artistes, de Lefèvre à Le Thière jusqu’à Tofanelli, le Portrait d’Élisa a été attribué à son auteur Marie–Guillemine Benoist par Eugenio Lazzareschi seulement en 1929, malgré le paraphe MBG et la date indiqués à la gauche du tableau. L’artiste Benoist s’était faite une réputation honorable auprès de la cour impériale de Paris pour ses talents de portraitiste et pour son style proche de celui de Gérard, le peintre qu’Élisa considérait le meilleur. Peu de temps après son arrivée à Lucques, Élisa a décidé de lui commander le portrait de son mari Félix avec elle, selon un principe fondamental de l’idéologie  napoléonienne qui considérait le portrait comme le moyen de propagande le plus rapide et efficace. Exactement à ce propos, le Portrait d’Élisa transmet une série de messages symboliques : le choix de la robe l’approche de l’aura impériale de son frère Napoléon, ainsi que le riche fauteuil avec le cygne – un autre symbole cher à l’Empire – qui fait allusion au trône sans l’être.
Élisa a été représentée en grande robe du sacre, c’est–à–dire avec la robe portée le 2 décembre 1804 lors de la cérémonie du couronnement de Napoléon comme empereur, ayant eu lieu dans la cathédrale de Notre–Dame à Paris à la présence du Pape Pie VII. Il s’agit d’une riche robe en soie blanche brodée en or, coupée sous sa poitrine, avec un décolleté profond bordé en dentelle, en plus d’un manteau en velours pourpre, lui aussi brodé en or avec des motifs typiques de l’Empire. Un diadème imposant et des boucles d’oreilles de perles remarquent la pâleur du visage où deux grands yeux noirs se détachent. La souveraine a été figurée en une pose simple et gracieuse, elle semble venir de s’asseoir sur un fauteuil dont on ne voit qu’un accoudoir en forme de cygne et près d’elle un grand vase de fleurs.

Marie–Guillelmine Benoist, Portrait d’Élisa Baciocchi
Musée National du Palais Mansi
Via Galli Tassi, 43
Lucques

Le musée est ouvert
Du mardi au samedi de 8h30 à 19h00. Fermé les dimanche, les lundi et les jours fériés

Tarifs : plein tarif 4 euros, tarif réduit 2 euros ; tarif cumulatif pour les deux musées nationaux (Palazzo Mansi et Villa Guinigi) 6,50 euros, tarif réduit 3,25 euros
Gratuité pour les moins de 18 ans et pour les plus de 65 ans

    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /sitiweb/bonespirit/view/intro.php on line 79

Warning: Unknown: write failed: No space left on device (28) in Unknown on line 0 Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/sitiweb/bonespirit/dbsite_on_line/functions/../temp) in Unknown on line 0