Tasti di scelta rapida del sito: Menu principale | Corpo della pagina

Le Théâtre dei Vigilanti sur l’Île d’Elbe

Pendant son séjour à l’île d’Elbe, Napoléon a jugé bon de pourvoir la ville de Portoferraio d’un théâtre, après que l’" Accademia dei Fortunati ", regroupant les passionnés de théâtre de l’époque, lui avait adressé la même requête. C’est à ce but qu’il a décidé de transformer l’église du Carmel – remontant à 1618 mais déjà désacralisée depuis longtemps et située près du Palais des Mulini – en une structure conçue par l’architecte de la cour Paolo Bargigli ; le théâtre a été parachevé avec des stucs dorés réalisés par l’artiste livournais Campolmi et avec des décorations exécutées par le peintre Antonio Vincenzo Revelli.

Le théâtre a été inauguré le 24 janvier 1815 et il se présentait selon l’aspect typique des théâtres modernes à l’italienne : plan en fer à cheval avec quatre étages de loges surmontées par un paradis.

Au départ de Napoléon le théâtre a continué son activité ; l’““ Accademia dei Fortunati ”” a ensuite changé son nom en ““ Accademia dei Vigilanti ”” et ainsi a fait le théâtre. Après une période de décadence et d’abandon, entre 1922 et 1923, le bâtiment a été rénové et a été ensuite transformé en cinématographe. Une longue période d’abandon n’a été interrompue que vers la moitié des années ’80 par une importante intervention de rénovation qui l’a ramené aux splendeurs des temps passés.

De la structure napoléonienne on a gardé aussi le rideau original, peint à la détrempe par Vincenzo Antonio Revelli avec Napoléon en Apollon. Le choix de l’épisode d’Apollon gardant les troupeaux au service d’Admète, roi de la Thessalie, montre évidemment un parallélisme entre l’exile d’Apollon et le séjour de Napoléon à l’île d’Elbe. On voit un paysage de montagne, vraisemblablement inspiré des panoramas de l’île d’Elbe, et une scène donnant un sens d’attente, interrompu brutalement par l’apparition, entre les nuages du ciel, du coche traîné par les chevaux annonçant la fin de l’exile. Il s’agit d’un présage illustré de ce qui est arrivé quelques jours après l’inauguration du théâtre : le soir du 26 février 1815, en effet, le théâtre a accueilli une grande fête de carnaval à laquelle Pauline Borghèse aussi a participé ; quelques heures plus tard, profitant de la confusion causée par les festivités, Napoléon a levé l’encre de l’île d’Elbe pour gagner la France.

Théâtre dei Vigilanti
Piazza Gramsci
Portoferraio (Livourne)

Ouvert lors des spectacles et des événements

 

    Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /sitiweb/bonespirit/view/intro.php on line 79

Warning: Unknown: write failed: No space left on device (28) in Unknown on line 0 Warning: Unknown: Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/sitiweb/bonespirit/dbsite_on_line/functions/../temp) in Unknown on line 0